BELLEGARDE - CHATEAU – 3,9 MW
France
Projet Agrinergie® - en service

  • Localisation : Gard, France
  • Puissance installée : 3,9 MW
  • Statut : En service
  • Technologie : Panneaux photovoltaïques sur serres Agrinergie®
  • Emissions de CO₂ évitées par an : 28 tonnes
  • Alimentation électrique par an : Equivalent de 1 688 foyers
  • Cultures pratiquées : Abricots biologiques et apiculture

Avec son homologue Broussan, 2,0 MW, Château, 3,9 MW forme le projet Bellegarde, 5,9 MW, qui est le premier projet Agrinergie® d’Akuo Energy qui a été mis en service en France métropolitaine. La structure de ses serres permettant l’implantation de cultures hautes, celles-ci sont destinées à l’arboriculture : un abri rare pour ce type d’essences. Protégés des aléas climatiques, des abricotiers biologiques sont cultivés par un exploitant local sous les serres Agrinergie® et offrent de très bons rendements en comparaison des taux de perte habituels de ce type d’agriculture (jusqu’à 50% de perte par an

lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises). En outre, les serres Agrinergie® sont un véritable atout pour l’entretien biologique de ces cultures car elles permettent d’en contrôler l’humidité et ainsi de les préserver de l’utilisation massive de pesticides en limitant le développement des parasites et champignons.

Avec son homologue Broussan, 2,0 MW, Château, 3,9 MW forme le projet Bellegarde, 5,9 MW, qui est le premier projet Agrinergie® d’Akuo Energy qui a été mis en service en France métropolitaine. La structure de ses serres permettant l’implantation de cultures hautes, celles-ci sont destinées à l’arboriculture : un abri rare pour ce type d’essences. Protégés des aléas climatiques, des abricotiers biologiques sont cultivés par un exploitant local sous les serres Agrinergie® et offrent de très bons rendements en comparaison des taux de perte habituels de ce type d’agriculture (jusqu’à 50% de perte par an

lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises). En outre, les serres Agrinergie® sont un véritable atout pour l’entretien biologique de ces cultures car elles permettent d’en contrôler l’humidité et ainsi de les préserver de l’utilisation massive de pesticides en limitant le développement des parasites et champignons.