SEVIGNY WALLAPE - 18,5 MW
France
En service

  • Localisation : Ardennes, France
  • Puissance installée : 18,5 MW
  • Statut : En service
  • Turbines : Repower MM92 - 2,05 MW
  • Emissions de CO₂ évitées par an : 305 tonnes
  • Alimentation électrique par an : Equivalent à 18 623 foyers

Situé en partie sur la commune de St-Germainmont, Energie du Porcien, 39 MW, qui se compose à la fois des centrales éoliennes de Saint Germainmont, 20,5 MW, et Sevigny Wallape, 18,5 MW, a, en plus de sa production électrique, contribué à divers projets territoriaux en partenariat avec la municipalité, notamment le balisage d'un sentier de randonnée pédestre - en partenariat avec l'association Traine-savates - et projet d'embellissement floral de l'ancien lavoir du village avec la fourniture d'un réservoir d'eau de pluie.

Par ailleurs, sur sa deuxième commune d’implantation à Sévigny-Waleppe, le projet a financé le renforcement d'un chemin depuis le village de Dizy-le-Gros, afin d'améliorer l'accès pour les engins agricoles. Enfin, dans une démarche de transparence, la société de projet travaille en collaboration avec des naturalistes qui analysent depuis plusieurs années l’interaction des centrales d’énergie renouvelable avec les populations de chauve-souris et l’avifaune.

Situé en partie sur la commune de St-Germainmont, Energie du Porcien, 39 MW, qui se compose à la fois des centrales éoliennes de Saint Germainmont, 20,5 MW, et Sevigny Wallape, 18,5 MW, a, en plus de sa production électrique, contribué à divers projets territoriaux en partenariat avec la municipalité, notamment le balisage d'un sentier de randonnée pédestre - en partenariat avec l'association Traine-savates - et projet d'embellissement floral de l'ancien lavoir du village avec la fourniture d'un réservoir d'eau de pluie.

Par ailleurs, sur sa deuxième commune d’implantation à Sévigny-Waleppe, le projet a financé le renforcement d'un chemin depuis le village de Dizy-le-Gros, afin d'améliorer l'accès pour les engins agricoles. Enfin, dans une démarche de transparence, la société de projet travaille en collaboration avec des naturalistes qui analysent depuis plusieurs années l’interaction des centrales d’énergie renouvelable avec les populations de chauve-souris et l’avifaune.